Histoire et chute de l’Atlantide : L'ère du Verseau à venir

Bonjour mes pépites,⁠

Je suis heureuse de vous retrouver pour vous partager cet enseignement inspiré (lors de la pleine lune en Lion du 25/01/24) par le visionnage d’une vidéo sur la plateforme Gaïa réalisée par Matias de Stefano. Pour info ; c’est l’épisode 10 (saison3) de sa série sur Gaia. (Jusqu’à présent, je ne connaissais pas Matias car je n’étais pas sur la plateforme Gaia)

Matias est un être qui se souvient depuis son enfance d’absolument toutes ses vies. Il a accès aux archives akashiques directement depuis la 8ème dimension. Il a pour chemin de vie d’aider les autres êtres à se souvenir. Et c’est ce qu’il m’aide à faire, à mon rythme…

Je souhaite aujourd’hui vous partager un résumé de ma compréhension d’un de ses enseignements car je pense que c’est important de diffuser chacun à son échelle cette connaissance pour nous aider à comprendre et à traverser les 136 prochaines années à venir… L’Histoire de l’humanité a beaucoup à nous enseigner pour nous aider à évoluer de la plus belle des manières, et pour nous éviter de réitérer les mêmes erreurs, piégé dans notre propre boucle du temps.

 

Matias de Stefano Atlantide

 

Point astrologique:

Vous n’êtes pas sans savoir que depuis le 23 janvier 2024, (selon l’astrologie tropicale occidentale classique) Pluton est entré en Verseau ; et ce au même moment que le soleil est entré en verseau (Le 20 janvier, il était conjoint au degré près au soleil)

Du point de vue de l’astrologie sidérale, les choses sont un peu différentes : pluton est toujours dans le capricorne. En astrologie sidérale ; Pluton ne rentrera en verseau que le 24 décembre 2040 (et il sera conjoint à vénus le 29 décembre) : ce qui promet une destruction de l’ancien monde patriarcal au profit de l’énergie féminine.

Mais nous n’y sommes pas encore.

Depuis le 23 janvier 2024, nous vivons une invitation, une introduction à une nouvelle ère jusqu’au 24 juin 2024 (pluton ira jusqu’au 2ème degré du verseau).

Mais ce ne sera qu’un début ; une introduction car ensuite Pluton va rétrograder à partir du 24 juin pour retourner dans le Capricorne le 8 aout 2024, pour finalement délaisser le verseau (du 8 aout jusqu’au 20 novembre 2024) où il repassera dans le Capricorne.

Puis il continuera son avancée dans le verseau, et il rétrogradera à nouveau en 2025 (mais restera cette fois dans le verseau au moment de sa rétrogradation).

Et enfin nous changerons d’ère plutonienne (en astrologie tropicale) fin 2044 : pluton aura fini de traverser le verseau pour entrer dans les poissons.

 

point vernal
Matias de Stefano Atlantide

 

Bon voilà pour l’aspect un peu technique et pour les grandes lignes des dates (ça parlera aux astrologues en devenir, pour les autres, prenez ce qui vous parle).

D’un point de vue de l’astrologie sidérale, l‘ère du verseau astronomique (avec le point vernal qui pointe en direction de cette constellation) aura lieu de 2 160 à 4000 ans après JC. Il nous reste donc 136 ans avant de changer d’ère.

Que vous pratiquiez l’astrologie sidérale ou tropicale, l’une de s’oppose pas à l’autre (je pratique les 2 et je les trouve complémentaires, pour là où nous en sommes dans notre humanité). Je vous invite à visionner le live que j’avais fait avec @aude_cielether sur Insta pour mieux comprendre ma vision de l’astrologie et notamment de l’astrologie tropicale (occidentale classique) et sidérale.

Le live est ici: https://www.instagram.com/reel/C14wBlyqY6y/?utm_source=ig_web_copy_link

Dans tous les cas, peu importe le type d’astrologie qu’on pratique, les salves énergétiques de Pluton, qui nous préparent à une dés-identification dans les énergies du verseau, sont bien réelles. Plus que jamais, on nous prépare à une petite mort de l’égo, de la personnalité, au profit de notre véritable essence.

L’heure des choix et du changement

De nombreux Chanels/mediums vous partagent que l’ère du verseau approche et que sonne le temps des choix, qu’il ne faut pas réitérer nos erreurs passées ;

qu’il nous faut faire des choix pour nourrir et écrire une nouvelle ligne du temps différente de la boucle temporelle où nous sommes enfermés (cf les enseignements de Virginie l’ascension et son livre notamment :https://www.lascension.com)

Ce qu’on m’a révélé ce soir de pleine lune va dans ce sens, et jusqu’à présent, je ne percevais pas réellement quel était le sens à donner à « ne pas réitérer les erreurs de notre boucle du temps ».

 

Je ne vais pas reprendre la grande et complexe histoire de l’humanité et ses peuples primordiaux venus des étoiles : le peuple des Nemnirs (les géants hyperboréens qui encodaient la glace) ; le peuple du Serpent (les Soffhir reptiliens en australie)  ; le peuple de Mu (les Alithir dans l’océan pacifique liés à l’eau) et les Annunaki (les Aessir dans le Moyen orient lié à l’air et l’éther) (tout ça est très ben expliqué par Matias de Stefano sur la plateforme Gaia).

Cette histoire est aussi racontée en partie par Tolkien et par tous les maîtres de sagesse, les écrits bibliques et autres. Cette histoire a été bien dissimulée de multiples manières mais là n’est pas l’objet de mon partage du jour.

On me demande aujourd’hui de vous annoncer pourquoi nos choix, plus que jamais, nos vibrations et nos énergies d’amour sont importantes pour l’ère du verseau qui arrive. Il est important de comprendre les erreurs du passé pour en tirer des leçons et savoir comment agir et évoluer.

Nous sommes encore dans l’ère des poissons et en face se situe l’ère de la vierge.

Ensuite, nous passerons dans l’ère du verseau qui est le signe opposé au Lion.

(Dans mon enseignement de l’astrologie spirituelle, j’explique beaucoup les signes en polarités, en axes de cette façon)

Ainsi, il nous reste 136 ans avant de passer officiellement dans l’ère du verseau d’un point de vue astronomique (et de l’astrologie sidérale). 136 ans, c’est à la fois beaucoup et très peu… Nos ancêtres les atlantes l’ont vécu à leurs dépends…

L’Histoire de l’humanité : l’Atlantide

Ce que nous appelons Atlantide s’appelait autrefois la région de Khefislion. La civilisation de Khef signifiait « ceux qui ont été créés pour propager la vérité ». On appelait ce peuple les « Khefis » ou Khefiens. Cette civilisation descendante directe des Annunakis (du moyen orient) était destinée à faire évoluer l’humanité à son plus haut degré de développement spirituel : afin qu’on utilise l’énergie à l’intérieur de nous-même en refusionnant avec l’énergie de la Terre et du ciel pour apprendre à devenir des Dieux et des déesses. Ceci afin de nous reconnecter avec notre nature stellaire et divine (relié au divin, à la source).

L’avènement de l’âge d’or de l’atlantide

Il ne faut pas croire que l’Atlantide s’est faite en un jour, que les atlantes (les humains ensemencés par les arcturiens, puis les annunakis) étaient merveilleusement évolués et avaient des technologies exceptionnelles dès le début sur leur île centrale dans l’océan atlantique …. Non, les atlantes ont eux aussi vécu leur phase évolutive et ascensionnelle, même s’ils avaient en eux les codes de leurs famille des étoiles.

L’ère de la Vierge qui a vu naître la civilisation atlantéenne portait en elle cette énergie structurante, à la recherche de l’ordre et de l’unification de tous.

 

merkaba atlante

L’archipel de l’atlantide

Initialement, les atlantes provenaient de 12 familles initiales, qui portaient dans leur gênes l’ADN venu des étoiles. Les premiers atlantes étaient des humains à la peau bleutée.

Ces 12 familles étaient présentes initialement et pendant des milliers d’année sur un archipel d’îles principales (Khefu=cap vert, Ekaron=îles canaries et Evno=les Açores) dont la capitale aux cercles concentriques s’appelait Khefis au Cap vert.

Les atlantes étaient en lien direct avec une petite colonie d‘Arcturiens (les bleus) présents sur Terre. Ils étaient enseignés par eux sur le pouvoir de l’univers : la conscience, la reconnexion avec la planète Terre. Ils leur ont enseigné que pour ça, il fallait devenir la planète et se reconnecter à son énergie, ses pensées etc. Et pour ça, ils devaient se rendre le long de la kundalini de la planète, sur ses chakras tout autour du globe.

île atlantide
atlantes descendants des annunakis

La technologie atlante

La civilisation atlantéenne maîtrisait les vibrations. Elle avait mis au point des sortes de machines quantiques qui utilisaient les sons / les vibrations comme base de leur technologie : la …. C’était à la fois une source d’énergie, un moyen de protection, un moyen de communication. Cette technologie fréquentielle était présente dans les pyramides et les temples partout le long de la kundamini de la Terre. Ça créait un immense réseau fréquentiel qui permettait à toute la civilisation atlante de communiquer, de stocker et recevoir des informations etc. En bref, les pyramides étaient des sortes d’antennes 5G géantes réparties sur des points énergétiques spécifiques (chakras) sur tout le corps de la planète. Pour avoir de l’énergie, stocker, émettre ou recevoir de l’information, il suffisait de se connecter à une de ces antennes (qui avait des relais un peu partout).

Cette technologie était aussi une grande source d’énergie et d’élévation spirituelle, puisqu’elle permettait de se connecter au corps de la terre (à ses chakras) pour toutes sortes d’usages spirituels ou pas.

Cette technologie était observée par la confédération galactique (et notamment les arcturiens) qui était au cœur du projet d’ensemencement de la Terre. Mais elle était aussi observée par des être inamicaux (les gris) qui ne croyaient pas dans le potentiel de l’être humain et qui préféraient plutôt nous voir comme des ressources exploitables. Les atlantes pouvaient donc aussi se protéger grâce à cette technologie sonique pour en faire ; au besoin, une arme (ce qui avait d’ailleurs était fait par le passé lors de la période du peuple de MU lors de l’ère précédente).

L’âge d’or de l’atlantide se situe selon Matias de stefano entre 15 000 et 16 000 ans avant JC. C’est là où l’atlantide a pris conscience de sa raison d’être sur terre. C’est aussi le moment où elle a régné sur la planète entière (qui comportait aussi d’autres civilisations un peu partout). Durant cette période, les atlantes ont téléchargé énormément de connaissances depuis le monde éthéré jusqu’au monde de la matière.

empire atlante
kundalini de la terre

L’essor atlante le long de la Kundalini terrestre

Initialement, les atlantes provenaient de 12 familles initiales, qui portaient dans leur gênes l’ADN venu des étoiles. Les premiers atlantes étaient des humains à la peau bleutée.

Ces 12 familles étaient présentes initialement et pendant des milliers d’année sur un archipel d’îles principales (Khefu=cap vert, Ekaron=îles canaries et Evno=les Açores) dont la capitale aux cercles concentriques s’appelait Khefis au Cap vert.

Les atlantes étaient en lien direct avec une petite colonie d‘Arcturiens (les bleus) présents sur Terre. Ils étaient enseignés par eux sur le pouvoir de l’univers : la conscience, la reconnexion avec la planète Terre. Ils leur ont enseigné que pour ça, il fallait devenir la planète et se reconnecter à son énergie, ses pensées etc. Et pour ça, ils devaient se rendre le long de la kundalini de la planète, sur ses chakras tout autour du globe.

Les 12 familles atlantes devaient donc se propager sur la Terre en 12 points et propager la conscience.

Les atlantes ont navigué dans la mer méditerranéenne pour se rendre jusqu’au début de la kundalini de la terre : la tête du serpent était dans le moyen orient de l’égypte à l’anatolie : de la jordanie, Israël, le liban, la syrie, l’arabie saoudite, l’irak, l’iran etc. Puis ils ont suivi l’énergie de la kundalini de la terre qui s’écoulait le long des plus hautes montagnes à l’est : pakistan, afganistan, inde puis l’himalaya, tibet etc. 

Ils se sont donc répartis sur toute la planète en portails énergétique : un pour chaque famille. Chaque famille avait pour but de permettre l’ensemencement des codes de lumière d’une partie du zodiaque (d’une constellation, d’un archétype universel porteur d’enseignements) et dont le code pouvait ouvrir un des 12 portails, des 12 facettes géométriques de la planète.

Le but des atlantes était donc initialement d’ouvrir les 12 portails, des structures magnétiques sur Terre, afin que ces structures puissent créer un grand réseau universel autour de la planète (par le biais des pyramides et temples).

Tous les humains étaient alors capables de se connecter à ce grand réseau et de croître dans son élévation spirituelle et de reliance au divin. Ainsi, chaque humain était lui-même une machine quantique capable de rentrer en résonance avec la sagesse de l’univers, de la nature etc.

atlantes roux et bleus
yin yang tai ji du

Un concept de philosophie chinoise dit que quelqu’un point a atteint son apogée, alors il porte en lui le germe du déclin. C’est le principe du symbole du Tai ji (yin et yang).

Il en va de même pour une civilisation : après un âge d’or, il y a une phase de déclin (car nous sommes sur une sphère école en perpétuelle évolution) et que rien n’est figé. C’est pourquoi les 12 phases du zodiaque nous enseignent qu’une ère débute quand une autre se termine. Il en a été ainsi pour les atlantes…

Le peuple atlante a été prévenu de cette phase de déclin (tout comme nous avons été prévenus il y a 2024 ans) avec l’arrivée d’un certain Jésus, tout comme tous les channels et initiés nous ont prévenus ces derniers siècles.

Le peuple atlante était alors à l’apogée de sa splendeur.

Le basculement de l’ère de la Vierge à l’ère du Lion

L’âge d’or atlantéen était lui-même un processus de reconnexion au divin et non une finalité en soi. Nos grands frères de la confédération galactique ont donc informé les atlantes que l’ère de la vierge touchait à sa fin et qu’il fallait évoluer vers autre chose dans l’ère du Lion. On leur a donné 2 500 ans pour réaliser cette transition et faire évoluer leur civilisation. Le grand sablier universel était visible dans le ciel en regardant les constellations du zodiaque.

C’est dans le but de créer une nouvelle civilisation dans l’énergie du Lion (basée sur l’énergie personnelle de chaque être, vers la reconnexion au soi solaire) que des prêtres et prêtresse atlantéens ont été envoyés partout sur terre (ce qui a créé les mythes d’iris, osiris etc). Il n’était alors plus question de continuer à bâtir un monde unifié et tournée vers une forme de connaissance extérieure (ère de la vierge), mais bien question de se retourner vers son centre et son rayonnement divin.

Cette recherche intérieure a mené au pendant négatif de l’énergie du lion : créer des individualités trop marquées et séparées. Ainsi, les atlantes ont commencé à se fractionner. Cette civilisation commençait à perdre le contrôle alors que le contrôle et la maîtrise avait façonné leur civilisation sous l’ère de la Vierge.

Une partie des atlantes a alors commencé à aller trop loin dans la maîtrise fréquentielle (du son) en essayant de contrôler le temps, pour éviter d’avoir à évoluer eux-même et pour garder le contrôle sur leur destin et sur la terre à travers toutes les ères.

destruction atlantide
atlantes roux et bleus

La chute de l’Atlantide

Leur but initial était de devenir des dieux et déesses en fusionnant avec l’esprit de la Terre et Dieu en toute chose. Or, il ont tenté de plier le monde à leur volonté pour éviter d’évoluer eux-même et c’est ce qui les a conduit à leur perte…

Ils ont voulu faire passer le « je » / « I »/ leur individualité avant le « suis » /« am » l’Esprit divin.

Les atlantes ont peu à peu formé un empire, au lieu d’un gouvernement unis. L’île mère a alors été vidée de son peuple au fil du temps. Pleins de colonies ont été formées qui ont ensuite voulu avoir leur indépendance. Puis il y a eu des conflits vis à vis des ressources, les échanges commerciaux et l’économie a été ruinée. Puis il y a eu des crises et une guerre civile globalisée : l’île mère contre ses colonies partout sur terre.

Puis ils ont voulu utiliser l’énergie de leur machine quantique pour contrôler leurs colonies à travers le monde.

Pour ce faire, ils ont utilisé leurs pyramides/ de grandes antennes pour émettre des vibrations afin de prendre le pouvoir sur la conscience des individus et régir ainsi l’esprit de la population mondiale. Ils ont ainsi peu à peu sombré vers un obscurantisme pour continuer à gouverner le monde= ce qui allait à l’inverse de leur mission initiale d’illuminer la conscience en ramenant dieu sur terre.

À la fin de l’ère de la vierge, les atlantes ont donc manipulé l’esprit des masses pour les faire penser et agir selon ce que les personnes au pouvoir souhaitaient.

Cette technologie vibratoire de manipulation du mental humain a finit par créer un court-circuit qui a fait « sauter les plombs » de tout le réseau quantique sur terre. Les pyramides ont cessé d’émettre :

les humains de la planète se sont alors retrouvés dans l’obscurité puisqu’ils ne pouvaient plus se relier au réseau fréquentiel. Comme chaque humain est comme un neurone faisant partie du corps mémoriel de la planète, cette déconnexion a créé une sorte d’amnésie générale.

Pour garder le contrôler, les atlantes au pouvoir ont souhaité utiliser leur technologie fréquentielle pour contrôler les colonies depuis la pyramide principale. Mais le réseau était déconnecté ce qui a créé une énorme surtension qui a détruit l’île mère de l’atlantide.

Ce fut la fin de l’âge d’or de l’atlantide.

 

Le grand déluge

Cette catastrophe quantique a eu des répercutions sur le corps de la Terre : les pyramides/machines quantiques ne fonctionnant plus, les pôles géomagnétiques ont été déséquilibrés, ce qui a décalé les pôles magnétiques de la terre. Ainsi, toutes les pyramides construites sur les points d’énergies névralgiques de la terre (ses chakras) ont été décalées et n’ont plus fait leur office car plus alimentées en énergie telluriques.

Ça a créé de grandes perturbations énergétiques au cours des 1 000 prochaines années. Et le pôle nord a finalement vu toute sa glace fondre (en 50 ans). Ce qui a créé le déluge biblique aussi mentionné dans d’autres civilisations aux 4 coins du globe (mexique, chine, japon, moyen orient, afrique etc). Le grand déluge a ainsi finit de déconnecter toutes les pyramides.

Nos grands frères des étoiles, plus évolués dans leur conscience étaient au courant de ce qui allait se passer et une partie s’est retirée afin de laisser l’humanité à son sort pour vivre sa propre expérience. Ils sont dès lors toujours restés près de nous en filigrane comme des guides ou des soutiens, mais de façon indirecte désormais.

Pour survivre, les atlantes rescapés se sont réfugiés dans leurs colonies, ce qui a ainsi sonné la fin de leur civilisation.

grand déluge atlantide

La grande leçon que nous devons en tirer

Mes chères pépites,

j’espère que vous avez vu tous les parallèles entre cette Histoire et l’histoire de notre ère actuelle en poissons ?

Les réseaux de communication, la technologie vibratoire de manipulation des masse, la technologie sonique utilisée comme arme (projet HAARP), l’inversion des valeurs, l’amnésie générale....

Le but de ce partage c’est de prendre conscience de ces parallèles afin d’éviter que l’histoire ne se répète ; afin de retrouver la mémoire de notre potentiel divin en sommeil…afin de nous éveiller à notre divinité intérieure et d’arrêter de la projeter à l’extérieur (c’est ce que fait l’idolâtrie du poisson).

Mes chères pépites, vous le savez sans doute, au cours de cette ère, un dernier examen de la conscience nous sera proposé… une dernière possibilité de ne pas réitérer le cycle atlantéen, mais de rentrer dans le prochain cycle de manière sublime…

Une dernière idolâtrie nous sera proposée, dans la bible on parle de l’anté-christ… Peu importe vos croyances, vous savez au fond de vous qu’un nouveau sauveur illusoire nous sera proposé à l’extérieur pour nous empêcher de nous relier à notre divinité intérieure

Allumez vos temples de l’intérieur…

illumination atlantide

Pluton en verseau va nous proposer de séduisantes technologies, de nouvelles valeurs novatrices…

puis il retournera dans la lourdeur de l’édification capricornienne. Voilà ce que vous dira alors votre personnage :

« j’ai passé tant de temps à bâtir cette vie, ces valeurs, à construire ma carrière, mes relations… j’ai capitalisé sur l’avenir, sacrifié beaucoup, travaillé à la sueur de mon front… alors non je ne vais pas renoncer maintenant, je ne vais pas basculer dans le nouveau, dans l’inconnu qui fait peur… dans la vibration éthérée du verseau qui manque de fondement et de base sûr… Non je ne mettrai pas le pied dans le vide avant de sentir la pierre solide et rassurante me porter. Le saut de la foie c’est quand on est léger et qu’on n’a rien à perdre… comment sauter lorsqu’on emmène nos lourdes valises avec nous ? « 

Ça ce sera le tyran intérieur, nourrit pas l’énergie capricornienne de pluton qui vous empêchera de prendre votre envol.

 

Pluton parle de mort, de petites morts, celles à nous-même d’abord, celles que l’on fait pour s’alléger et sentir l’énergie du monde.

Comment faire du yoga quand l’estomac est plein ? Comment méditer lorsque la tête est remplie ? C’est dans la vacuité que l’on peut se mouvoir, avancer, évoluer. L’immobilisme c’est le trop plein.

Il va falloir qu’on apprenne à se dépouiller pour pouvoir contacter peu à peu les énergies de l’ère du verseau.

Dans ce dépouillement, loin du réseau (des réseaux, des égrégores tissés par et pour nous), on peut à nouveau communiquer en toute liberté, avec notre bouche, avec le chant, avec notre art, de façon novatrice/nouvelle ! On peut se reconnecter à notre fraternité humaine (et stellaire).

 

Tout a toujours été enfoui dans les livres, sur les murs des temples, dans les mythes oraux, mais le réseau permet de faire ré-émerger la véritable histoire de l’humanité. Utilisons l’énergie du verseau de la bonne manière, dans un sens évolutif et de dissolution du personnage égotique.

Nous ne devons pas apprendre à utiliser les éléments ou à les contrôler (dynamique vierge), nous devons comprendre que nous sommes la nature, que nous sommes les cellules du corps de Gaia.

Nous ne devons pas chérir la planète parce qu’elle nous porte et qu’elle nous fait vivre, nous devons apprendre à nous aimer en tant qu’humanité et comprendre notre rôle pour elle car nous sommes le prolongement du corps de Gaia. Et pour que gaia puisse évoluer, les humains, ses cellules doivent aussi pouvoir le faire.

l'agartha